teigne.jpg

Nous pêchons tous plus ou moins souvent à la teigne; et pourtant c’est un appât hors paire quand les conditions d’étiage prévalent, et pas seulement! Les teignes élevées à la maison ont une teinte beaucoup plus grises que celle que nous trouvons chez notre détaillant, ce qui me fait dire que la différence avec une larve de porte bois, ou”traine »che”, est difficilement perceptible par le poisson. Quand on sait à quel point ceux-ci en raffole, il n’y a qu’un pas…Les ancien qui élevaient leur teignes le faisait bien souvent dans de vieux pots de peinture usagés, nettoyés, dans lequel on plaçait un rayon ou deux de ruche comportant encore des alvéoles, et on vidait dedans une boite de teigne achetée chez le détaillant du coin; quelques semaines plus tard, on piochait dans sa nouvelle réserve pour filer au concours communal, pouvant appâter sans se ruiner… Alors j’ai quelque peux revisité cet élevage de fortune, et j’en suis satisfait. Le problème des vers ayant été résolu, voici celui des tit’ jaune, si agréables à utiliser…

laboiteferme.jpg